La vida de Lindanita·Viva la musica

Ceci n’est pas une playlist de Noël

JJ-Color-1-small-89f36610d0

Je ne sais pas vous, mais moi, même si j’aime beaucoup la période de Noël, je n’arrive pas à écouter seulement « jingle bells », « mon beau sapin » et autres chansons parlant de neige blanche ou de petit papa Noël. J’aime bien varier ce que j’écoute et puis comme ça, les enfants chantent autre chose que ce qu’ils ont appris au jardin d’enfants (hashtag bad mother inside). Et attention, quand je lance la playlist que je vais vous proposer, Alexander et Valentina me font de ces chorégraphies! Ils se croient les rois du top 50 en me faisant des chorégraphies dignes de danse avec les stars : des cuillères en bois pour micro, des pirouettes (cacahuète), des portés, des solos de guitare et puis aussi des sauts de cabri sur le canapé ou bien encore des pas de danse inspirés par Hugh Grant dans « love actually ». C’est pour vous dire qu’ils aiment les 14 titres qui composent ma playlist du moment!

Cette playlist, elle est spéciale : ce ne sont que des duos (sauf deux titres), les chansons forment une chaîne (x chante avec y, y chante avec z… et ainsi de suite) et tous les titres sont en espagnol. Je suis sûre que beaucoup d’entre vous préfèrent encore des playlists « christmas mood » mais qui sait, peut-être que la mienne vous plaira pour préparer votre soirée du 31? Je suis désolée d’avoir inclus « despacito » mais je me devais de vous montrer que Luis Fonsi avant, c’était autre chose (je connaissais toutes ses chansons par coeur et j’étais fan!). Sebastián Yatra, vous avez sûrement dû l’entendre avec Milow avec « summer days » (en tout cas, le titre tourne pas mal sur les radios en Allemagne). Jennifer Lopez en espagnol, je dis oui! J’aime beaucoup « I ain’t your mama » mais en espagnol, c’est tout de même autre chose. Et puis j’ai connu le groupe Morat comme ça, quand Alexander a voulu voir une vidéo avec des minions. Vous ne trouvez pas que celui qui joue du banjo a des faux airs de Steve de « stranger things » (je ne sais pas, ça doit être un truc avec les cheveux!)?

♪ Ma playlist latino / décembre 2017 ♪

Publicités
La vida de Lindanita·Viva la musica

Ma playlist estivale 2017

playlist estivale 2017

Le temps fait un peu ce qu’il veut avec le soleil : soit c’est la canicule, soit il pleut des cordes. Nous n’avons plus de saisons ma bonne dame! Ca commence à être usant de jongler entre le combo ciré / converses et le combo poom poom short / sandales. Alors qu’importe le temps, je me suis fait une petite playlist de vingt titres sur spotify pour qu’il y ait le temps idéal pour moi, c’est à dire l’été chaud, mais pas trop! Cliquez sur le lien ci-dessous pour l’écouter et sur les titres des chansons pour voir les clips si le coeur vous en dit.

Oui, je sais, Daddy Yankee revient beaucoup dans cette playlist, mais que voulez-vous, il a le don de me donner envie de danser. Il n’a pas fait que la chanson « gasolina » hein, et je trouve le clip de sa chanson « limbo » très beau, pas vous? Vous vous souvenez de Chayanne aussi, qui chantait « Salomé » ou « boom boom »? Regardez ce qu’il est devenu (et il a réussi à mettre le mot instagram dans une chanson le foufou!). La chanson de Dallas Frasca est l’opening de l’émission de télévision « Bondi Ink ». C’est sur un salon de tatouages en Australie, du même style que l’émission avec Kat von D. J’ai enfin pu voir le film « Lion » avec Dev Patel (c’est moi ou il est craquant avec ses cheveux longs et sa barbe?) et j’adore la chanson que Sia a fait pour le film, je l’aime encore plus depuis que j’ai été subjuguée par le film.

Allez, je vous laisse découvrir le reste et bon mercredi à vous!

Ma playlist estivale 2017

 

♫ Little mix – Black magic

♫ Carlos Vives et Shakira – La bicicleta

♫ Ed Sheeran – Shape of you

♫ Clean bandit, Anne-Marie et Sean Paul – Rockabye

♫ Daddy Yankee – Limbo

♫ Lady gaga – The cure

♫ Vianney – Moi aimer toi

♫ Jax Jones et Raye – You don’t know me

♫ Luis Fonsi et Daddy Yankee – Despacito

♫ Chayanne et Wisin – Qué me has hecho

♫ Dallas Frasca – Success is the best revenge

♫ Rag’n’bone man – Skin

♫ Enrique Iglesias, Descemer Bruno, Zion et Lennox – Subeme la radio

♫ Sia – Never give up

♫ Daddy Yankee – Sigueme y te sigo

♫ Meghan Trainor – Me too

♫ Katy Perry et Skip Marley – Chained to the rythm

♫ Alice Merton – No roots

♫ The chainsmokers et Coldplay – Something just like this

♫ Julien Doré – Coco câline

La vida de Lindanita·Viva la musica

Mes OST préférées

9f35fb38c1e6fae381d0ebc0717dd9c4

Après avoir visionné un film ou bien une série, il m’arrive souvent d’avoir certains titres de l’ost en tête pendant des journées entières. Au bout de quelques jours, elles sont cependant remplacées par les dernières chansons que j’ai entendu à la radio. Mais, il y a ces ost, celles qui sont en favoris dans spotify, celles qui se retrouvent dans la catégorie « chansons les plus écoutées » dans mon ipod que j’aime écouter dès qu’une occasion se présente tellement je les affectionne.

En cliquant sur les photos, vous serez automatiquement renvoyés vers youtube pour écouter un extrait de l’ost en question.

81aSTUAGiAL._SL1500_.jpg

Les aventures de Claire, une infirmière de guerre mariée qui se retrouve accidentellement propulsée en pleine campagne écossaise de 1743. Elle se retrouve alors mêlée à des histoires de propriétés et d’espionnage qui la poussent à prendre la fuite et menacent sa vie. Elle est alors forcée d’épouser Jamie, un jeune guerrier écossais passionné qui s’enflamme pour elle et la conduit à être déchirée entre fidélité et désir, étant partagée entre deux hommes dramatiquement opposés et deux vies irréconciliables (source allociné).

Sans surprise, on retrouve l’ost de « outlander ». Pour celles et ceux qui me suivent depuis un moment sur le blog ou bien sur instagram même, vous savez l’amour que je porte à cette série. Mes yeux se régalent à chaque apparition de Jamie à l’écran et mes oreilles se délectent de la musique qui accompagne chaque épisode. Non mais rien que l’opening est tout bonnement superbe, envoûtant même! Lorsque nous recevons du monde à la maison pour déjeuner ou bien prendre le goûter, c’est souvent cette ost qui tourne sur mon ordinateur, telle une musique d’ambiance.

81+FvEBp0iL._SL1423_.jpg

À l’âge de 21 ans, Tim Lake découvre qu’il a la capacité de voyager dans le temps… Lors de la nuit d’un énième nouvel an particulièrement raté, le père de Tim apprend à son fils que depuis des générations tous les hommes de la famille maîtrisent le voyage intertemporel. Tim ne peut changer l’histoire, mais a le pouvoir d’interférer dans le cours de sa propre existence, qu’elle soit passée ou à venir… Il décide donc de rendre sa vie meilleure… en se trouvant une amoureuse. Malheureusement les choses s’avèrent plus compliquées que prévu. Tim quitte les côtes de la Cornouailles pour faire un stage de droit à Londres et rencontre la belle et fragile Mary. Alors qu’ils tombent amoureux l’un de l’autre, un voyage temporel malencontreux va effacer cette rencontre. C’est ainsi qu’au fil de ses innombrables voyages temporels il n’a de cesse de ruser avec le destin afin de la rencontrer pour la première fois, encore et encore, jusqu’à ce qu’il arrive à gagner son coeur. Tim se sert alors de son pouvoir afin de créer les conditions idéales pour la demande en mariage parfaite, pour sauver la cérémonie à venir du discours catastrophique du pire des garçons d’honneur imaginable mais aussi pour épargner à son meilleur ami un désastre professionnel. Mais alors que le cours de sa vie inhabituelle se déroule, Tim découvre que ce don exceptionnel ne lui épargne pas la peine et les chagrins qui sont communs à n’importe quelle autre famille partout ailleurs (source allociné).

Ce film est d’une douceur! C’est un de mes films doudous, celui qui est toujours sur une clé usb pour pouvoir le regarder en cas de coup de mou, emmitouflée dans un plaid (et / ou dans les bras de the Husband), un chocolat chaud ou bien un thé aux notes épicées et des petites gourmandises pour les accompagner. Effet « petits bonheurs qui rendent la vie meilleure » assuré! J’écoute souvent cette ost quand je suis en train d’écrire un article pour le blog, comme en ce moment par exemple.

Begin-Again.jpg

Gretta et son petit ami viennent de débarquer à NYC. La ville est d’autant plus magique pour les deux anglais qu’on leur propose de venir y vivre pleinement leur passion : la musique. Le rêve va se briser et l’idylle voler en éclat quand, aveuglé par la gloire naissante, il va la plaquer pour une carrière solo et… une attachée de presse. Ses valises prêtes et son billet de retour pour Londres en poche, elle décide de passer une dernière nuit à New York avec son meilleur pote. Ce dernier l’emmène dans un pub, la pousse sur scène et la force à chanter. Dans la salle un producteur s’adonne à sa plus dangereuse passion : l’alcool. Revenu de tout, du succès et de sa gloire passée, amer, rancunier, il a perdu le fil de sa vie,… Et soudain il entend cette voix, découvre cette grâce, ce talent brut et authentique… Une rencontre enchantée qui pourrait finir en chansons (source allociné)

Depuis que je suis allée à New York en 2011 (déjà!) avec ma meilleure amie, je n’ai qu’une envie, y retourner (et tant qu’à faire, en amoureux). Le film « begin again » (ou « New York melody ») est une petite pépite, tout comme son ost interprétée par Adam Levine (ding ding ding, bonus, il chante et il joue la comédie dans ce film!) et Keira Knightley. Au bout de quelques écoutes, je connaissais les chansons par coeur. Cette ost, elle, m’accompagne le plus souvent en cuisine lorsque je fais des gâteaux avec les enfants et je me sers des spatules en bois comme d’un micro pour les amuser.

6867_214208.jpg

Southampton, 10 avril 1912. Le paquebot le plus grand et le plus moderne du monde, réputé pour son insubmersibilité, le « Titanic », appareille pour son premier voyage. Quatre jours plus tard, il heurte un iceberg. A son bord, un artiste pauvre et une grande bourgeoise tombent amoureux (source allociné).

Est-ce que j’ai besoin de me justifier, hein, franchement? Cette ost, c’est les débuts de Leonardo Dicaprio face au grand public (oui, il a fait d’autres films avant mais sa carrière a tout de même explosé grâce à ce film non?) et moi, je redeviens une midinette qui fond devant ce beau blond, mes premiers émois au cinéma. J’avais onze ans quand ce film est sorti (bam le coup de vieux in your face!)! J’avais demandé la cassette à Noël, non, pas la vhs, la cassette de la bande son pour l’écouter dans mon radio cassette, dans ma chambre. Cela a été une vraie crise émotionnelle quand la bande est restée coincée dans ma radio et en essayant de la retirer, elle s’est coupée…

Harry Potter and the Sorcerer's Stone.jpg

Harry Potter, un jeune orphelin, est élevé par son oncle Vernon et sa tante Pétunia qui le détestent. Alors qu’il était haut comme trois pommes, ces derniers lui ont raconté que ses parents étaient morts dans un accident de voiture.
Le jour de son onzième anniversaire, Harry reçoit la visite inattendue d’un homme gigantesque se nommant Rubeus Hagrid. Celui-ci lui révèle qu’il est en fait le fils de deux puissants magiciens et qu’il possède lui aussi d’extraordinaires pouvoirs.
C’est avec joie que le garçon accepte de suivre des cours à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie. Il a enfin la chance de se faire des amis. Blâmé par le professeur Severus Rogue qui lui enseigne les potions et protégé par Albus Dumbledore, le directeur de l’établissement, Harry va tenter d’élucider le mystère de la pierre philosophale (source allociné).

Là aussi, ai-je besoin de me justifier? En même temps, toutes les ost de la saga Harry Potter devraient faire partie de ma sélection (dit la fille qui a ouvert le bal de son mariage sur le titre « Potter Walz », la valse que danse Harry dans « Harry Potter et la coupe de feu »). La première ost a quand même ce charme, celui de la découverte, les débuts d’Harry Potter. Et elle est parfaite à écouter quand il commence à faire froid, quand on enroule nos écharpes plus d’une fois autour du cou avant de sortir, quand c’est l’heure du chocolat chaud au goûter, quand on prépare les cadeaux de Noël…

815nhzmf6-l-_sl1425_

Isabella Swan, 17 ans, déménage à Forks, petite ville pluvieuse dans l’Etat de Washington, pour vivre avec son père. Elle s’attend à ce que sa nouvelle vie soit aussi ennuyeuse que la ville elle-même. Or, au lycée, elle est terriblement intriguée par le comportement d’une étrange fratrie, deux filles et trois garçons. Bella tombe follement amoureuse de l’un d’eux, Edward Cullen. Une relation sensuelle et dangereuse commence alors entre les deux jeunes gens : lorsque Isabella comprend que Edward est un vampire, il est déjà trop tard (source allociné).

Encore des émois au cinéma (bah quoi, c’est fait aussi pour ça les films non?). Cette ost, c’est une dose d’énergie, des titres que l’on écoute et on se dit « ah oui, je l’ai entendu dans twilight aussi ». C’est parfait pour se booster et faire le ménage!

51rjO3yfKsL.jpg

Jamal Malik, 18 ans, orphelin vivant dans les taudis de Mumbai, est sur le point de remporter la somme colossale de 20 millions de roupies lors de la version indienne de l’émission Qui veut gagner des millions ? Il n’est plus qu’à une question de la victoire lorsque la police l’arrête sur un soupçon de tricherie.
Sommé de justifier ses bonnes réponses, Jamal explique d’où lui viennent ses connaissances et raconte sa vie dans la rue, ses histoires de famille et même celle de cette fille dont il est tombé amoureux et qu’il a perdue.
Mais comment ce jeune homme est-il parvenu en finale d’une émission de télévision ? La réponse ne fait pas partie du jeu, mais elle est passionnante (source allociné).

Ce film, j’ai failli passer à côté, je l’ai vu une semaine avant qu’il ne soit plus diffusé au cinéma. Mais quelle claque! La façon dont il est interprété, les réponses aux questions qui au final sont tout à fait logique, les retours dans l’enfance de Jamal… Ce film m’a pris aux tripes. Et que dire de la musique? Elle m’a fait voyager, elle m’a transporté, elle m’a envoûté. Elle est puissante, différente de ce que l’on peut entendre dans les autres films que l’on voit au cinéma, parfaite. Les enfants sont aussi fans que moi, il faut les voir bouger leurs popotins sur le titre « jai oh »!

Et vous, est-ce qu’il y a comme ça des ost que vous pourriez écouter à l’infini sans jamais vous lasser? Dites-moi que je file les écouter!

La vida de Lindanita·Viva la musica

Ma playlist « good mood »

large (1).jpg

Même si j’essaie de voir le verre à moitié plein, il m’arrive d’avoir des coups de mou. Je ne suis pas tout le temps « je suis trop happy, j’aime ma vie » et je n’ai pas un sourire vissé au visage vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Mais, il est important pour moi d’essayer de garder un moral d’acier déjà à cause de ma maladie, mais aussi parce qu’il y est possible que mes nuits soient bien trop courtes à cause d’une insomnie/la pleine lune/un cauchemar des enfants (rayez la mention inutile), qu’il pleuve tellement dehors que nous sommes obligés de rester enfermés à la maison ou bien encore lorsque je tombe sur les infos à la télévision.

C’est pour ça que j’ai décidé de me faire ma petite playlist à moi, celle dont j’ai besoin en cas de petits ou gros down et ça marche à tous les coups, ma bonne humeur revient aussi vite qu’elle était partie et même qu’elle devient contagieuse autour de moi! C’est pour ça que j’ai décidé de la partager avec vous aujourd’hui car je sens que pas mal d’entre vous en ont besoin. Osez me dire après avoir écouté tous les titres que vous n’avez pas ri, que vous n’avez pas dandiné votre booty sur ces rythmes endiablés ou bien encore que vous n’avez pas chanté une chanson à tue-tête!

Voici donc la playlist sur spotify et en dessous, si vous cliquez sur les titres des chansons, vous pourrez voir les clips (on ne sait jamais, vous n’avez peut-être pas de compte spotify et je ne voudrais pas que vous passiez à côté de cette playlist! ^^).

♣ Ma playlist good mood ♣

♫ Enrique Iglesias et Nicky Jam – El perdón (tout le monde connaît!)

♫ Ricky Martin – La mordidita (quand Alexander entend cette chanson, il se met à me faire une chorégraphie de lover latino! ^^)

♫ Justin Timberlake – Can’t stop this feeling (je vous mets au défi de ne pas vouloir vous lever et danser sur ce titre)

♫ Amir – J’ai cherché (youhouhou!)

♫ Gente de la zona ft. Marc Anthony – La gozadera (un peu de musique latino pourrait peut-être faire revenir le soleil non?)

♫ Jain – Come (même les Allemands l’adorent, c’est vous dire!)

♫ Walking on cars – Speeding cars (la chanson trop jolie qui permet de reprendre son souffle… Ah beh non, hey ya hey ya hey ya, ça y est, je vous vois chanter!)

♫ Alvaro Soler – Sofia (shake your booty!)

♫ Shakira – Try everything (la chanson qui reste en tête après avoir vu le dernier Disney, j’ai nommé zootopie)

♫ Maroon 5 – Sugar (si je me marie avec une belle robe blanche, je veux aussi que maroon 5 vienne à mon mariage, na!)

♫ Stefanie Heinzmann – Diggin’ in the dirt (une chanteuse suisse qui ne vous laissera pas de marbre)

♫ Bob Seger – Old time rock ‘n’ roll (sérieusement, qui ne se souvient pas de Niles qui danse en chaussettes de tennis dans le salon de Mr Sheffield?)

♫ Sia – Cheap thrills (Sia, il y a quelque chose à dire de plus que ce nom?)

♫ Bloodhound gang – The bad touch (oldy but goody!)

♫ Adele – Send my love (to your new lover) (même remarque que pour Sia, juste Adele quoi!)

♫ Brooke Fraser – Something in the water (j’adore cette chanson!)

♫ Shaggy – Feel the rush (il fallait bien une chanson avec du football dans cette playlist)

♫ Meghan Trainor – Dear future husband (hahaha, le clip est hillarant!)

♫ Spice girls – Wannabe (girl powaaa!)

♫ Fall out boys – Immortals (la chanson phare du film big hero 6, j’a-dore!)

♫ Coldplay ft. Beyonce – Hymn for the weekend (l’équation coldplay + Beyonce = ding ding ding, jackpot!)

La vida de Lindanita·Viva la musica

Une playlist ensoleillée

492ad820e2b5677ebc9ee898786da2bb

Les beaux jours sont enfin arrivés et moi, personnellement, ça me donne envie d’écouter encore plus de musique en espagnol. Parce que c’est bien connu, quand le soleil pointe le bout de son nez, on aime bien écouter de la musique en espagnol, ça fait plus « vacances », plus léger, plus relax. Mais il y a bien plus que ces « tubes de l’été » (dam dam deo, yakalelo, un dos tres Maria pour ne citer que ces trois titres) qui arrivent en France durant l’été qui sont à écouter quand il fait beau et chaud.

J’ai la chance de connaître plein de chanteurs, chanteuses et groupes inconnus (ou presque) en France grâce à the Husband qui est latino et adore écouter de la musique en espagnol à longueur de journée. Voici donc une sélection de trente titres qui j’espère vous mettra le sourire jusqu’aux oreilles, vous donnera envie de danser et apportera quelques rayons de soleil dans votre salon quand celui-ci se fera discret!

♣ Du soleil dans mes oreilles 

Une playlist c’est bien, mais en savoir un peu plus sur certains chanteurs et groupes de cette playlist, c’est encore mieux non? En plus, si vous cliquez sur les jaquettes des cd, vous pourrez voir les vidéoclips des artistes dont je vous parle (attention, je fais ça bien!).

juan-luis-guerra-04-10-12.jpg

Juan Luis Guerra est un auteur-compositeur-interprète très populaire sur la scène musicale hispanophone. Originaire de la République Dominicaine, ce maître du merengue a exploré tous les styles musicaux de son île natale.

Après l’université, il fonde son premier groupe 4.40 qui connut un succès d’estime jusqu’à la sortie en 1988 de « ojalá que llueva café », leur premier grand succès.

 Pour les hispanophones, il apparaît comme un grand poète populaire. En général d’ailleurs, ceux-ci n’achètent pas ses albums pour sa musique mais aussi pour les paroles. Les paroles de ses chansons, alliant des tons poétiques, humoristiques et familiers, vont de thèmes purement sentimentaux à des références aux problèmes sociaux des pays latino-américains, voire plus globaux.

reik (1).jpg

Reik est un groupe de trois jeunes musiciens originaires du Mexique. Ce groupe a été formé durant l’année 2003.

Ce groupe a beaucoup de succès auprès des jeunes femmes mais pas que, car durant leurs concerts, on peut retrouver un public varié.

Leur succès n’est plus à confirmer aux vues de toutes leurs chansons qui se sont classées dans les dix premières du top 50 de nombreux pays d’Amérique latine. Bon et puis il faut dire qu’ils ne sont pas moches du tout et leurs chansons ont tendance à rester en tête!

La_Oreja_De_Van_Gogh-A_Las_Cinco_En_El_Astoria-Frontal.jpg

La oreja de Van Gogh (l’oreille de Van Gogh) fut formé en 1996 par un groupe de jeunes qui se sont connus à l’université : Pablo Benegas le guitariste, Alvaro Fuentes le bassiste, Xabi San Martín au clavier et Haritz Garde le batteur. Les quatre étudiants avaient pour habitude de jouer des morceaux de rock alternatif  avant de rencontrer Amaia Montero, qui devient la chanteuse de cette toute nouvelle formation.

En 1998, leur premier album, « dile al sol » est en vente et connaît un grand succès en Espagne. Le groupe part alors en tournée et sortira deux autres albums par la suite  : « el viaje Copperpot » et « lo que te conté mientras hacías la dormida ». Leurs chansons parlent de l’adolescence, de ses secrets, de la jeunesse, des premiers amours…

Le 19 novembre 2007, la chanteuse Amaia annonce qu’elle quitte le groupe poursuivre sa carrière seule. Leire Martinez, jeune chanteuse qui a participé à un factor X (célèbre télé-crochet) a été choisi pour la remplacer.

1992-vuelvo-amor-vuelvo-vida.jpg

Illapu est un groupe folklorique chilien fondé en 1971 à Antofagasta (Nord du Chili). Le nom Illapu vient de la langue quechua.

Le groupe est formé en 1971 à Antofagasta puis se rend en 1972 à Santiago où il enregistre son premier disque « muscia andina ». En 1973, le groupe se produit au festival de Viña del Mar et est considéré comme partie prenante du mouvement néo-folkloriste musical appelé « nueva canción chilena ». En 1978, ils font leur première tournée en Europe durant laquelle ils iront jouer à l’Olympia de Paris et à l’Auditorium de la Sorbonne.

En 1981, ils sont contraints à l’exil par la dictature de Pinochet qui les considère comme des activistes marxistes. Ils ne peuvent alors par rentrer au pays après une tournée en Europe et aux Etats-Unis. Le groupe séjourne d’abord en France puis s’établit au Mexique en 1985. En 1988, la fin de la dictature permet un retour au Chili et le groupe participe à un grand nombre de festivals.

Leurs titres sont souvent repris par les artistes de rue à la plus grande joie des passants.

ofq1f.jpg

Efraín Tito Fines Nevárez mieux connu sous le nom de Tito el Bambino, né en 1981, est un chanteur portoricain de reggaeton originaire de Carolina. Il forme pendant douze ans avec Héctor el Bambino le duo de reggaeton Héctor y Tito connu sous le nom de scène los Bambinos. Ils se connaissent depuis l’enfance.

Tito veut se montrer beaucoup moins controversé que beaucoup d’autres artistes de reggaeton en ce sens que les paroles de ses chansons sont moins choquantes sur le contenu. Efraín Tito Fines Nevárez prend part à une campagne appelée « au rythme de la jeunesse » qui invite à lutter contre le décrochage scolaire, l’utilisation des drogues et à la lutte contre la violence.

41WEMNAJ4VL.jpg

Celia de la Caridad Cruz Alfonso alias Celia Cruz était une chanteuse de musique cubaine et de salsa.

Celia Cruz était originaire de Santo Suarez, un quartier pauvre de la Havane. Enfant, elle gagna sa première paire de chaussures en chantant pour un couple de touristes. Adolescente, sa tante l’a emmené chanter dans des cabarets. Son père voulait qu’elle poursuive ses études pour devenir institutrice, mais une chanteuse lui a dit qu’elle gagnerait en un jour ce qu’une institutrice gagne en un an. En 1950, elle devient la chanteuse du groupe cubain la Sonora Matancera, connue dans toute l’Amérique latine.

Connaissiez-vous certains artistes ou groupes de cette sélection? Elle vous a plu? Qui auriez-vous rajouté ou bien alors retiré? Je vous souhaite un bon week-end en espérant que le soleil revienne dans le ciel!