La vida de Lindanita·Lindanita en cuisine

Nos petits pains maison

IMGP3104.JPG

The Husband a grandi avec une maman qui fait du pain. Depuis tout petit déjà, il se souvient d’elle en train de pétrir une pâte sur la table de la cuisine. Il y avait souvent de la buée sur les vitres tellement la pâte travaillait quand elle la laissait lever. C’était toujours la même recette mais la forme changeait parfois : des petits pains, des pains dans des moules à cake ou bien encore mieux parfois, elle faisait des pizzas! Il a tellement aimé grandir avec du pain fait maison qu’il a voulu transmettre cette expérience à nos enfants.

La maman de the Husband n’a jamais pu lui donner une recette exacte car elle la fait toujours à l’oeil. Elle fait du pain depuis qu’elle a treize ans donc bon, à un moment, elle n’a plus eu besoin de lire une recette, elle « sent » quand la pâte sous ses mains est comme il faut. Alors, the Husband a fait plusieurs essais et au final (après plusieurs échecs :  pâte qui ne lève pas, trop de sel, pas assez de sel., pain trop cuit…), il a trouvé, selon lui, la recette parfaite et facile à faire. La dernière fois qu’il en a fait, j’ai pris des notes afin de la partager avec vous.

IMGP3100.JPG

Pour une vingtaine de petits pains, vous aurez besoin de :

♣ 1 kilo de farine
♣ 1 levure de boulanger
♣ 3 cuillères à café de sel
♣  30 grammes de sainxdoux
♣ 2 pommes de terre de taille moyenne
♣ 1 cuillère à café de sucre
♣ 200 millilitres d’eau tiède (ou trois tasses)

IMGP3107.JPG

  1. Faites cuire vos pommes de terre dans de l’eau non salée de façon a en faire une purée.
  2. Dans une tasse, mettez votre levure de boulanger. Rajoutez la cuillère à café de sucre et remplissez la tasse d’eau tiède. Mélangez jusqu’à dissoudre la levure.
  3. Dans un plat creux, versez votre kilo de farine et faites un puits.
  4. Dans ce puits, mettez le sel, le saindoux, les pommes de terre réduites en purée (attention, elles ne doivent pas être trop chaudes!) et le mélange eau/levure.
  5. Commencez à malaxer en rajoutant de temps en temps l’eau tiède restante.
  6. Mettez un peu de farine sur votre plan de travail et pétrissez votre pâte.
  7. Malaxez jusqu’à ce que la pâte commence à faire du bruit (je m’explique : vous devez entendre des petits plocs de temps en temps. Ce sont des petites bulles d’air qui explosent). La pâte doit coller à votre main, un peu, mais pas trop.
  8. Mettez du papier cuisson sur votre (vos) plaque(s) qui vont au four.
  9. Coupez votre pâte en petites boules avec un couteau et formez de petites boules que vous placerez sur votre (vos) plaque(s). Laissez cinq bons centimètres entre les boules, sinon, quand la pâte lèvera, elles se colleront.
  10. Piquez vos petites boules trois fois avec une fourchette.
  11. Enfin, couvrez vos plaques avec un linge et laissez lever la pâte pendant deux heures.
  12. Après ces deux heures, préchauffez votre à 180°, chaleur tournante. Quand le four est bien chaud, enfournez vos petits pains et laissez-les cuir 25/30 minutes.
  13. Sortez vos petits pains du four et laissez les refroidir sur une grille.
  14. Dégustez-les avec tout ce que vous voulez!

IMGP3108.JPG

IMGP3111.JPG

IMGP3117.JPG

IMGP3120.JPG

J’espère que vous tenterez l’expérience des « petits pains maison de the Husband » et que vous viendrez m’en parler en commentaire!

Publicités
La vida de Lindanita·Lindanita en cuisine

{Cola de mono} boisson typiquement chilienne pour les fêtes de fin d’année

IMGP2528.JPG

Etant mariée à un Chilien et en ayant déjà fêté trois fois Noël au Chili, the Husband et moi incluons des coutumes et des mets de nos pays respectifs lorsque les fêtes de fin d’année arrivent. Depuis que j’ai goûté au « cola de mono » (lire cola dé mono), j’aime en avoir tous les ans à la maison. Que ce soit lorsque nous recevons des amis, pour en offrir une bouteille entière ou bien encore pour en boire un verre avec the Husband lorsque les enfants sont couchés et que le sapin brille de mille feux.

Si l’on fait la traduction littérale du nom de cette boisson, cela veut dire « queue de singe » mais rassurez-vous, aucun singe n’a été maltraité pour en faire (je commence à me faire vieille en faisant des blagues aussi nulles!). Le « cola de mono » peut faire penser au lait de poule qui est consommé en Amérique du Nord durant les fêtes de fin d’année, lui aussi.

Pour faire environ quatre bouteilles de 75cl de « cola de mono », vous aurez besoin de :

♣ 2 bâtons de cannelle
♣ 6 clous de girofle
♣ 7 cuillères à soupe de sucre en poudre
♣ 2 cuillères à soupe de vanille liquide (ou bien l’intérieur de deux gousses de vanille)
♣ 1 boîte de lait concentré
♣ 2 litres de lait entier
♣ 2 cuillères à soupe de café en poudre
♣ 15cl d’eau
♣ 1 bouteille de cognac

IMGP2449.JPG

  1. Mettez l’eau dans une grande casserole (elle doit pouvoir contenir les deux litres de lait et le cognac par la suite) avec les bâtons de cannelle et les clous de girofle.
  2. Faites bouillir le mélange jusqu’à ce que l’eau prenne des tons rosés.
  3. Rajoutez les deux litres de lait et faites chauffer le mélange. Attention, celui-ci ne doit pas bouillir!
  4. Rajoutez ensuite le sucre, la vanille (liquide ou non), le café et faites chauffer votre mélange pendant quinze minutes en remuant constamment.
  5. Rajoutez la boîte de lait concentré et faites chauffer le tout pendant dix minutes en remuant constamment.
  6. Laissez refroidir le tout pendant une nuit.
  7. Le lendemain, rajoutez la bouteille de cognac au mélange froid.
  8. Passez le mélange à la passoire pour retirer toutes les impuretés.
  9. Mettez votre boisson en bouteille et conservez-la au frigidaire.
  10. Avant de servir, pensez à secouer votre bouteille pour que l’alcool et le lait se mélangent bien ensemble.
  11. Boire froid.

IMGP2535.JPG

IMGP2542.JPG

Cette boisson est parfaite pour accompagner vos petits fours sucrés ou bien vos bredalas maison. N’hésitez pas à me dire si vous faites du « cola de mono », je suis curieuse de savoir si vous aimez ça autant que moi!

La vida de Lindanita·Lindanita en cuisine

Une envie de carrot cake?

carrot_cake_01.JPG

Depuis que nous sommes dans notre maison, j’adore passer en cuisine, surtout pour des mets sucrés. Ce ne sont pas les enfants ni the Husband qui s’en plaignent, vous pensez bien. Avec trois enfants, il est difficile de m’évader au starbucks pour déguster une part de carrot cake accompagnée d’un café. Je pensais que plus un gâteau me faisait envie, plus il était difficile à faire (je suis d’une logique, aheum…!). Mais bon, je me défends pas mal avec ma tarte au citron meringuée (cliquez ici pour voir la recette), alors pourquoi ne pas essayer un carrot cake? J’ai commencé à faire des recherches sur le net, j’ai trouvé une recette qui me semblait facile. J’ai fait mon premier carrot cake en prenant des notes afin de l’améliorer et le second essai était le bon, mon carrot cake était encore meilleur que je ne pouvais l’imaginer.

Vous avez été quelques-unes à me réclamer la recette sur instagram après avoir vu des photos sur mon compte, alors la voici, pour votre plus grand plaisir (coucou la fille qui se lance des fleurs!).

Pour un carrot cake pour six à huit personnes, vous aurez besoin de :

♣ Pour la pâte :

  • 220 grammes de carottes rappées grossièrement
  • 160 grammes de noix hachées grossièrement (ça ne doit pas être de la poudre et ça ne doit pas être non plus de trop gros morceaux sinon elles ne se mélangeront pas homogènement dans la pâte)
  • 175 grammes de farine
  • 320 grammes de sucre dont trois sachets de sucré vanillé
  • 3 oeufs
  • 10 centilitres d’huile de tournesol
  • 2 cuillères à soupe d’eau chaude
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 demie cuillère de sel
  • 2 cuillères à soupe de cannelle moulue
  • 1 cuillère à café de noix de muscade

♣ Pour le glaçage :

  • 2 boîtes de fromage frais type philadelphia ou saint Moret
  • 6 cuillères à soupe de sucre glace

carrot_cake_02.JPG

carrot_cake_03.JPG

  1. Préchauffez votre four à 180°
  2. Fouettez les oeufs avec le sucre dans un grand saladier.
  3. Ajoutez les cuillères d’eau chaude et l’huile, mélangez.
  4. Ajoutez la farine, mélangez.
  5. Ajoutez le sachet de levure chimique et le sel, mélangez.
  6. Ajoutez les épices, mélangez. Je vous conseille de mettre la moitié des doses que je vous ai donné plus haut pour commencer. Goûter votre pâte avec la moitié des doses pour voir si vous voulez que votre carrot cake ait un goût plus prononcé en épices ou non.
  7. Ajoutez les carottes rappées et les noix hachées à votre pâte, mélangez vigoureusement.
  8. Versez votre mélange dans un moule rond et beurré.
  9. Enfournez le tout dans votre four à 180°, chaleur tournante pendant 45 minutes. Le gâteau doit être bien cuit et sec. Ne vous inquiétez pas si en le sortant du four il a une sale tête, j’ai été moi-même surprise de l’aspect!
  10. Démoulez-le, placez-le dans une assiette.
  11. Laissez-le refroidir et ensuite, enveloppez-le de film transparent avec l’assiette. Mettez-le au frigo jusqu’au lendemain pour qu’il soit bien froid (oui, il ne faut pas être trop gourmand pour suivre ma recette huhu!).
  12. Le lendemain, une heure environ avant de le servir, battez votre fromage frais avec le sucre glace.
  13. Etalez votre mélange sur le gâteau avec une cuillère, de manière grossière.
  14. Vous avez presque fini! Personnellement, j’adore faire des motifs sur mes gâteaux. Je prends un pic à brochette et je fais des vaguelettes dans le glaçage jusqu’à ce que le résultat me plaise.
  15. Coupez enfin votre gâteau et dégustez!

carrot_cake_04.JPG

carrot_cake_05.JPG

carrot_cake_06.JPG

J’espère que vous essayerez ma recette et que surtout, vous viendrez me dire ici si elle vous a plu!

La vida de Lindanita·Lindanita en cuisine

Le pumpkin spice latte à ma façon

IMGP0493.JPG

J’ai d’abord goûté la version Starbucks pour savoir si cela me plaisait bien évidemment, parce qu’un café avec de la citrouille dedans, c’est quand même bizarre, il faut se l’avouer. J’étais sceptique, je me demandais vraiment ce que de la citrouille pouvait apporter dans un café et surtout si c’était bon. Je n’ai vraiment pas été déçue. Bon par contre, c’est tout de même cher d’aller au Starbucks pour se régaler d’une boisson chaude aux couleurs de saison. Du coup, en m’inspirant d’une recette de Victoria du blog Mango & Salt, je me suis concocté la mienne!

Pour un grand pumkin spice latte, vous aurez besoin de :
– 250 ml de lait
– 2 cuillères à soupe de crème fraîche
– un ou deux sachets de sucre vanillé (vous mettrez plus ou moins de sucre selon vos envies) 
– une cuillère à soupe de purée de citrouille
– une belle pincée de cannelle
– deux à trois clous de girofle
– une petite tasse de café fort

1) Dans une casserole à feu doux, vous mélangerez le lait, la crème fraîche et la citrouille. Rajoutez ensuite petit à petit du sucre vanillé tout en goûtant de temps en temps si c’est assez sucré pour vous.

2) Quand le mélange est bien chaud, baissez un peu la température de votre feu et rajoutez la cannelle et les clous de girofle. Commencez par un et rajoutez-en si le goût n’est pas assez présent pour vous. Attention, les clous de girofle ont besoin d’un peu de temps pour donner du goût. Ne vous faites pas avoir!

3) Le goût de votre mélange vous plait? Retirez-le du feu et préparez votre café. Rajoutez-le ensuite dans votre mélange lait / crème fraîche / sucre / citrouille / épices et chauffez le tout pendant une à deux bonnes minutes tout en remuant.

4) Dégustez votre pumpkin spice latte en rajoutant un peu de cannelle en poudre sur le dessus au dernier moment. J’ai choisi pour ma part de ne pas mettre de chantilly sur le dessus, c’est pour ça que j’ai mis deux cuillères à soupe de crème fraîche dans mon mélange. Je l’ai accompagné de pains d’épices allemands, c’était délicieux!

5) En faire de nouveau jusqu’à ce que la saison de la citrouille soit passée (ou bien en faire toute l’année en se servant d’un petit pot de purée de citrouille trouvé au rayon bébé du supermarché)!

IMGP0478.JPG

IMGP0465.JPG

Home sweet home·La vida de Lindanita·Lindanita en cuisine·You are so beautiful

Les bienfaits du bicarbonate de soude

bicarbonate-soude-nombreuses-aplications-jardin-maison.jpg

Vous avez sûrement toutes et tous entendu parler du bicarbonate de soude. Mais si, attendez! Le bicarbonate de soude se présente sous forme de poudre blanche. C’est un régulateur de potentiel hydrogène (pH). Parfois dénommé hydrogénocarbonate de sodium, carbonate acide de sodium ou bicarbonate de soude, il est utilisé en pâtisserie industrielle, dans le domaine de l’hygiène domestique ou bien encore pour limiter la dureté de l’eau. On prête au bicarbonate de sodium de nombreuses qualités . Eh bien moi, depuis quelques années déjà, j’en utilise à toutes sauces ou presque!

♣ En cuisine

J’ai commencé à en avoir à la maison pour faire des snickerdoodles, des biscuits à la cannelle (retrouvez ma recette ici). Ne pouvant pas faire de biscuits tous les jours pour liquider mon stock, je me suis renseignée sur ces autres propriétés. Et quelle surprise! Le bicarbonate de soude ne s’utilise pas seulement dans cette recette que j’aime tant faire!

♣ Hygiène

Vous buvez beaucoup de thé et/ou de café et vos dents en souffre car elles sont tâchées? Mettez un peu de bicarbonate de soude sur votre brosse à dents après l’avoir passée sous l’eau au préalable. Lavez-vous les dents de la même façon dont vous les brosser habituellement. Mais comment c’est possible? Le bicarbonate de soude est un abrasif doux. Personnellement, je préfère mettre du dentifrice et ensuite un peu de bicarbonate dessus parce que, un, le goût du bicarbonate de soude n’est pas très bon, et deux, si comme moi vous avez les gencives sensibles, ça risquerait de vous les faire saigner.

Le bicarbonate de soude rafraîchit aussi l’haleine. Alors bye-bye les odeurs de poisson ou d’oignon qui restent en bouche bien trop longtemps! Mélangez une cuillère à café dans un verre d’eau et faites vous un bain de bouche avec. Pour moi, ça marche bien!

Mais c’est quoi cette odeur? Mon dieu, mais c’est tes chaussures (non, ce ne sont pas les miennes, une princesse ne sent pas mauvais des pieds!). Mettez un peu de bicarbonate de soude dans vos chaussures et cela devrait neutraliser ces odeurs dérangeantes.

♣ Santé et beauté

Vous avez des remontées acides, des brûlures d’estomac ou des nausées? Le bicarbonate de soude sera là pour vous aider. Diluez une cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau et buvez-le. Il rééquilibrera le pH en neutralisant l’acide chlorique présent dans l’estomac.

J’aime manger du brocoli mais je le digère mal (ouh la la, quelle révélation!). Que faire? Eh bien rajouter un peu de bicarbonate de soude dans l’eau de cuisson et ça ira tout de suite mieux. Ca marche pour les autres légumes aussi!

On peut se préparer une pâte à partir d’eau et et de bicarbonate de soude pour se faire un masque exfoliant. Mélangez trois doses de bicarbonate de soude pour une d’eau. Appliquez ce mélange sur l’endroit que vous voulez exfolier et massez de manière circulaire. Ca retirera les peaux mortes et rendra votre peau toute douce. Pensez à bien rincer bien sûr. Ca marche pour tous les endroits du corps : le visage, le cou, les mains, les coudes, les pieds, les genoux… A ne pas faire plus d’une fois par semaine cependant car vous pourriez vous irriter la peau.

Je ne sais pas trop dans quelle catégorie mettre ça mais je me suis rendue compte qu’en faisant cette petite pâte eau/bicarbonate de soude, mon vernis partait! Après, je n’ai jamais retiré mon vernis seulement avec ça mais quand je me suis fait un masque des pieds l’autre jour, j’ai bien vu que ça m’avait dézingué la moitié de ma pédicure. Alors à voir pour une prochaine fois!

♣ Nettoyage

Si le bicarbonate de soude retire les tâches de café et/ou de thé sur nos dents, pourquoi pas sur nos tasses et autres mugs? Eh bien si messieurs dames, c’est le mi-mi, c’est le ra-ra, c’est le miracle (les plus jeunes d’entres vous ne comprendront pas cette citation, les autres, beh… vous m’avez compris hein! ^^)! On met un peu de bicarbonate de soude dans la tasse ou le mug en question, on passe son éponge sous l’eau et on récure le tout. Ca part en dix secondes et votre vaisselle paraîtra neuve!

De la même façon, vous pouvez récurer vos éviers et vos lavabos, il en tombe sous le sens.

Bien sûr, on peut aussi polir l’argenterie de cette façon et nettoyer nos bijoux en argent qui perdent de leur éclat. Veuillez tout de même à bien rincer et à sécher aussitôt votre argenterie et vos bijoux.

J’ai lu aussi sur le net une technique de nettoyage de tapis mais je ne l’ai pas encore fait (mais ça ne va pas tarder, croyez-moi!). Pour nettoyer un tapis par manque de place et/ou de temps : saupoudrez du bicarbonate de soude l’ensemble de votre tapis pendant une nuit et le lendemain matin, il faudra seulement passer un petit coup d’aspirateur dessus.

bicarbonatoc

Connaissez-vous d’autres bienfaits du bicarbonate de soude? Sinon, avouez que vous ne le regarderez plus de la même manière hein!

La vida de Lindanita·Lindanita en cuisine

El pan de pascua

IMGP2716.JPG

Il y a quelques mois de ça, j’ai eu cette envie d’essayer la recette de pain d’épices que m’avait envoyée une de mes tantes il y a cinq ans déjà (il n’est jamais trop tard!). Je ne sais pas, je faisais un blocage : non mais c’est tellement bon que ça doit être difficile à faire (mais quel raisonnement à la mords-moi le noeud!). Et puis après avoir reçu le compliment suprême de the Husband pour ma tarte au citron meringuée : « elle est meilleure que celle de ma mère! » (c’est elle qui m’avait donné sa recette et je l’ai amélioré), je me suis dit qu’il fallait enfin que je me lance pour faire un pain d’épices.

La première fois, j’ai suivi la recette avec attention. La deuxième fois, un peu moins et j’ai rajouté des raisins secs. Et puis la troisième fois, j’ai rajouté des noix et là, ça a été la révélation… je venais de faire un pan de pascua (lire panne dé pascoua), ce gâteau que j’aimais tellement au Chili et que bizarrement, ma belle-mère ne savait pas faire! Mais qu’est-ce que c’est que ça un pan de pascua? Le pan de pascua est un gâteau épicé chilien avec des fruits secs et des noix. Il est traditionnellement consommé pendant la période de Noël (je m’en fiche, ce gâteau ne devrait pas être seulement réservée au mois de décembre!).

IMGP2719.JPG

Trêve de blablas, voilà la recette!

  • 150 grammes de miel
  • 100 grammes de beurre
  • 250 grammes de farine
  • 250 grammes de marmelade d’oranges
  • 3 cuillères à café de mélange d’épices pour pain d’épices
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 1 oeuf battu
  • 2 cuillères à soupe d’eau
  • 30 grammes de raisins secs
  • 30 grammes de noix
  1. Faites fondre à feu doux le miel et le beurre.
  2. Dans un saladier, mélangez la farine, la levure chimique et le sel. Faire un puits.
  3. Versez le mélange miel et beurre dans ce puits et mélangez.
  4. Ajoutez la marmelade, l’oeuf battu et l’eau et mélanger à nouveau.
  5. Ajoutez les raisins secs et les noix en petits morceaux et mélangez une dernière fois.
  6. Votre pâte doit être onctueuse et un peu collante. Versez-là dans un moule à cake (le plus facile, c’est dans un moule en silicone) et enfournez votre pan de pascua dans un four à 180° pendant 35 minutes.
  7. Après l’avoir sorti du four, attendez une petite demie-heure pour le démouler.

Il ne vous restera plus qu’à le déguster avec un bon thé ou un café surmonté d’une mousse de lait (ne sucrez pas la boisson que vous aurez choisi, parce que le miel, ça sucre vraiment beaucoup!). C’est un gâteau assez friable d’où la difficulté de faire de belles parts lisses pour mes photos (où je ne sais pas couper droit, mais ça, ce n’est pas nouveau!).

Connaissiez-vous le pan de pascua? En avez-vous déjà goûté? Comme toujours, si vous faites la recette, n’hésitez pas à me le dire. Bon mercredi!

IMGP2717.JPG

La vida de Lindanita·Lindanita en cuisine

Les pantrucas, ces pâtes fraîches chiliennes

01.jpg

J’avais envie de partager avec vous aujourd’hui une recette appréciée des petits comme des grands à la maison. Une nouvelle fois, c’est belle-maman qui me l’a appris lorsque nous vivions au Chili. Il s’agit d’un plat typiquement chilien, des pâtes fraîches faites maison, les pantrucas (lire panntroukasse). C’est terriblement simple à faire et ça fait toujours son effet quand on le sert à quelqu’un en disait « c’est moi qui l’ai fait, les pâtes aussi tu sais! ».

02.jpg

Pour quatre personnes, vous aurez besoin de :

  • deux tasses de farine (de cette taille , les Chiliens font beaucoup de recettes à partir de tasse et non de grammes) 
  • deux cuillères à café de beurre mou
  •  un peu de sel (environ deux ou trois pincées)
  •  une tasse d’eau tiède

Dans un plat creux, mettez tous les ingrédients et mélangez. Au début, je vous conseille de mélanger avec une spatule en bois, ensuite avec les mains. Si la pâte est trop collante, rajoutez un peu de farine. Si elle est trop sèche, rajoutez un peu d’eau. Malaxez jusqu’à obtenir une boule de pâte homogène.

Laissez alors un peu votre pâte de côté car il est maintenant temps de préparer la sauce qui accompagnera vos pantrucas.

03.jpg

Vous aurez besoin de :

  • un paquet de 500 grammes de viande de boeuf hâchée (pour les végétariens, on peut s’en passer)
  •  1 gros oignon
  • 4 cives (ou alors un autre oignon)
  • 6 belles grosses carottes
  • un pot de sauce tomate
  • du concentré de tomate (en tube de préférence)
  • de l’huile d’olive
  • des feuilles de laurier
  • des épices
  1. Coupez en petits dés vos carottes, vos cives et votre oignon et faites-les revenir (cliquez donc, vous pourrez voir une photo!) avec un peu de sel, de poivre, d’huile d’olive et des feuilles de laurier (selon vos goûts) dans une grande casserole.
  2. Pendant ce temps, faites cuire votre viande dans une poêle sans rien. Ainsi, elle dorera et vous pourrez enlever la graisse surperflue (c’est toujours mieux de laisser cette graisse dans une poêle que dans votre estomac!).
  3. Quand votre mélange de légumes a réduit, rajoutez la viande et mélangez.
  4. Rajoutez ensuite votre sauce tomate et la même dose en eau que de sauce tomate (pour faire simple, remplissez votre pot de sauce tomate d’eau et rajoutez l’eau dans la casserole!). Ne vous inquiétez pas si votre sauce est liquide, elle ne le restera pas bien longtemps.
  5. Laissez cuire à feu doux tout en surveillant et en avant, on va préparer les pâtes maintenant! .
  6. Prenez une boule de pâte, mettez de la farine sur votre plan de travail et armez-vous de tous vos muscles ainsi qu’un rouleau à pâtisserie, le plus dur reste à venir! Etalez la pâte jusqu’à ce qu’elle soit assez fine mais pas trop, sinon les pâtes n’auront plus aucune consistance quand elles seront cuites.
  7. Quand la pâte est bien étalée, coupez-la de manière à obtenir de petits losanges (clic clic, une photo!). Toute la pâte a été étalée et découpée? Direction la casserole de sauce (clic clic!)!
  8. Maintenant, rajoutez une par une les pâtes dans votre sauce (clic clic) tout en remuant de temps en temps pour que vos pantrucas ne se collent pas les unes aux autres.
  9. Vous allez voir votre sauce épaissir au fur et à mesure. C’est normal, c’est l’effet de la farine sur vos pâtes et dans vos pâtes qui fait ça, donc pas de panique. Veillez à ce qu’elle ne soit pas trop épaisse non plus et rajoutez de temps en temps un peu d’eau. Et, pour que votre sauce ne reste pas sans goût, rajoutez un peu de concentré de tomate et des épices dans votre casserole.
  10. Ca y est, vous avez mis toutes vos pantrucas dans votre casserole? Laissez cuire vos pâtes et votre sauce tout en mélangeant de temps en temps pour que vos pâtes ne collent pas au fond de la casserole. Les pantrucas sont cuites lorsqu’elles deviennent un peu transparentes.
  11. Avant de servir, vérifiez la cuisson des pâtes et le goût de la sauce avec une petite cuillère. Tout est parfait? Servez le tout dans des petites cocottes (le tout surmonté d’un peu de parmesan rapé ou non) et dégustez votre plat bien chaud!

04.jpg

Allez, à vos fourneaux maintenant!