My lovely series

My lovely series [the aliens]

2689.jpg

Avec le réaménagement de notre salon après les travaux, le temps m’a manqué pour écrire par ici. J’ai mis de côté l’agencement d’une vitrine avec toutes mes petites choses pour vous parler de l’une des séries que j’attends le plus en ce moment avec « Grimm » (je vous en reparlerais très vite dans un autre article « my lovely series ». Vous pouvez voir le beau gosse qui tient le rôle de Nick Burkhardt, le Grimm, dans cet article. Ca vous donnera peut-être envie de commencer la série!), j’ai nommé la série « the aliens », la nouvelle série de la chaîne anglaise E4.

Mais ça parle de quoi?

Quarante ans après leur arrivée en mer d’Irlande, des aliens à apparence humaine sont cantonnés à vivre dans la ville-ghetto de Troy, abandonnée des forces de police et laissée entre les mains des gangs. Certains aliens ont l’autorisation de franchir le Mur pour travailler au sein de la société britannique en tant que citoyens de seconde zone. Lewis, un garde-frontière affecté au point de contrôle qui sépare ce territoire dangereux du côté humain, apprend qu’il est le premier homme à moitié extraterrestre. Cette découverte l’entraîne sur une route dangereuse. En quête d’identité, il a bien du mal à déterminer vers qui va désormais sa loyauté (source allocine)

J’ai commencé cette série car je suis tombée sur l’info qui donnera envie à plus d’un d’entre vous de la regarder, elle a été écrite par Fintan Ryan et la team créative de « misfits » (les producteurs exécutifs Murray Ferguson, Petra Fried et Matt Jarvis)! Quoi, vous ne connaissez pas « misfits »? La phrase culte « save me Barry! » ne vous dit rien? Cela parlait de cinq jeunes marginaux qui n’avaient rien en commun et qui se retrouvaient à devoir remplir des travaux d’intérêts généraux ensemble, affublés de bleus de travail orange. Après un étrange et puissant orage, ils se retrouvaient avec des super pouvoirs. Ah enfin, vous m’avez fait peur! Eh bien la série « the aliens » est aussi dingue que sa grande soeur. Rien que l’opening est aussi foufou et énergique. Au bout de deux épisodes, je le connaissais par coeur et je n’arrêtais pas de secouer la tête en rythme!

Lewis est interprété par Michael Socha que l’on a déjà aperçu dans « once upon a time » au côté de Robin Hood. Son personnage était plus que secondaire mais sympathique (d’ailleurs, l’acteur a dit dans un interview qu’il ne reviendrait pas dans ouat parce que son personnage ne servait à rien…). Ce n’est pas une gravure de mode mais avec ses grands yeux d’enfant perdu, je le trouve attachant et il a un petit quelque chose qui me fait craquer, le charme british sans doute! Funny fact, c’est le grand frère de Lauren Socha, Kelly dans « misfits ». En même temps, comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous, ils ont vraiment un air de famille non?

Michael-Socha-michael-socha-38348722-1118-743.jpg

La série nous présente donc Lewis, contrôleur à la frontière entre Troy et le reste du pays, raciste envers les aliens mais cela ne l’empêche pas de mener son petit bonhomme de chemin tranquillement, sans se poser de questions. Sa vie bascule du jour au lendemain quand il se rend compte qu’il est à moitié alien. Il se retrouve alors dans une histoire de trafic de drogue (les aliens vendent leurs cheveux et leurs poils aux humains pour qu’ils les fument comme de la weed… euuuh, okay!) et il doit tout faire pour cacher son identité auprès de ses collègues et de sa famille.

On retrouve aussi la patte « misfits » dans les interventions de Dominic (l’alien qui travaille à la frontière comme homme de ménage) avec des idées qui partent dans tous les sens, des comiques de situation… C’est un peu le Nathan ou le Rudy de « the aliens » en fait (Nathan et Rudy étant les grands comiques dans « misfits » hein, vous m’aviez compris!). Ce n’est pas plus mal de rire devant cette série de temps en temps parce qu’elle évoque tout de même des sujets actuels qui ne sont pas des plus amusants, le racisme et l’immigration par exemple.  Finalement, il y a le personnage de Lilyhot, une alien imprévisible qui mène Lewis par le bout du nez et qui ferait tout ou presque pour avoir ce qu’elle veut. J’ai un peu plus de mal avec elle, je ne sais pas vraiment où les showrunners veulent nous emmener avec elle.

Je vous laisse avec la bande annonce de la série et j’espère que vous serez aussi conquis que moi. Bon week-end!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s